Mon accouchement #1 : les contractions, ça fait mal !

Voilà, nous sommes rentrés à la maison. Nous sommes à présent trois. Ca fait bizarre, c’est un peu irréel. Je n’ai pas beaucoup de temps pour écrire comme vous vous en doûtez, entre l’allaitement, les biberons, les couches, j’ai à peine le temps de prendre une douche et faire tourner une lessive ^^; Mon accouchement s’est bien passé, il n’a pas été trop long, mais les suites ont été douloureuses. Et puis, j’ai besoin d’exorciser cette longue semaine à la maternité, partager, même s’il n’y a finalement pas grand chose à commenter ^^;

Après le décollement de membranes effectué par le gynéco vendredi 11 mai, j’ai eu des contractions toute la journée. Samedi, rien. Donc dimanche 13, on se décide avec l’Homme à aller faire les vide-greniers, il fait beau, et malgré que je sois toute gonflée des pieds (impossible de mettre mes tongs ^^; ), nous passons une bonne journée. Quelques contractions, sans plus, et pas trop douloureuses, juste bloquantes. Chéri me dit en plaisantant qu’il se voit bien partir à minuit cette nuit.

Dîner à 20h, au lit à 22h, trop de fatigue. Les contractions se font plus rapprochées, mais pas régulières. Je prends un Spasfon. Je ne panique pas. Je n’ai pas vraiment mal. Je ferme les yeux. Finalement, vers minuit, je décide de continuer ma nuit dans la douche, avec un filet d’eau chaude. Puis je me recouche. Les contractions sont toujours là. Je retourne dans la douche. Je mets le chrono sur le téléphone pour calculer l’espace entre les contractions. 10 minutes, 5 minutes, 8 minutes, 3 minutes, 5 minutes. Elles sont bien là, mais me semblent trop irrégulières encore. La douleur est supportable.

Chéri se lève et commence à tourner en rond. On y va, on y va pas ? La maternité est en plein centre de Montpellier, à presque 3/4 d’heure de route. En même temps, en pleine nuit, il n’y a pas de circulation, donc on devrait pouvoir y arriver en une demie heure. Il trouve qu’elles sont tout de même super rapprochées pour des contractions, et que si le Spasfon agit pas, faut peut-être se bouger. Toujours sous la douche, plantée sur mon tabouret, je marmonne que le premier accouchement est toujours long, donc autant rester à la maison un max. (z’avez vu, j’ai bien suivi mes cours de prépa hein ?)

2h00. Finalement, nous décollons pour la maternité, les contractions sont là depuis trop longtemps. Je couine à chaque dos d’âne qui me secoue trop le ventre. Mais en même temps, j’apprécie la balade nocturne. J’aime bien. Personne sur la route, le silence. J’essaie d’appliquer les techniques de respiration au mieux. J’espère aussi que c’est le bon moment, que la maternité ne va pas nous renvoyer chez nous. Nous sommes à 24h du terme, il y a de grandes chances pour que l’Alien arrive, non ? Et puis, je ne veux pas être déclenchée, ça me file la trouille.

2h30. La maternité est calme. Nous nous présentons à l’accueil, Chéri présente notre dossier pendant que je souffle, accrochée au comptoir. Les sages-femmes nous attendent, et nous sommes accueillis par une équipe super souriante et une sage-femme des plus aimable. Passage aux toilettes (là, tu te vides, littéralement). Pose du monito. Les contractions commencent à être bien douloureuses, je gère au mieux pour rester allongée sans trop me tordre et éviter de faire bouger le monito.

3h00. La sage-femme revient, m’examine et m’annonce que le col n’est dilaté qu’à 1, et que ça va être très long. Vu la distance, elle nous propose de rester sur place, de nous installer en chambre le temps du travail. Nous acceptons. Mais je commence à redouter la douleur. Si je ne suis dilatée qu’à 1, et que je commence à avoir sérieusement mal maintenant, qu’est-ce que ça va être pour la suite ? La SF me dit que mon seul « salut » pour aller plus vite serait de perdre les eaux.

4h30. Il suffit de demander ! Je perds les eaux dans le lit. C’est très curieux comme sensation, une sorte de « poc ». J’ai ensuite perdu la notion du temps, mais les contractions sont devenues très douloureuses.  Chéri voulait se rendre utile en essayant de me masser, je l’ai envoyé bouler. Je me suis enfermée dans la salle de bain, grimpé dans la douche (super pratique, une mini douche avec accès en angle -_-), et j’y ai passé un temps phénoménal. Ne pas crier pour ne pas déranger les chambres voisines (oui oui, je ne pensais qu’à ça, ne pas déranger ^^; ), respirer, essayer de déconnecter. Impossible. Chéri passe le nez par la porte de temps à autre, et je vois dans ses yeux beaucoup d’inquiétude.

La sage femme revient m’examiner. J’ose demander si la péridurale est encore loin. Elle me dit juste que ce n’est pas assez avancé. Je retourne dans ma douche. Je commence à désespérer que le travail n’avance pas et j’ai mal. Pour essayer de décrire cette fameuse douleur des contractions, dans mon cas, c’était en effet une douleur de règles puissance mille, couplée à une envie de vomir / faire pipi et faire caca en même temps. Et entre deux contractions, vous ne sentez plus rien. Aucune douleur « résiduelle ». Je ne peux faire aucun rapprochement avec une douleur connue, si ce n’est que j’aurai préféré avoir une crise de migraine à m’éclater la tête contre les murs 😀

A 8h00 (dixit chéri), la sage femme revient et m’annonce qu’on peut aller en salle d’accouchement, je suis dilatée à 3. Si j’avais pu y courir, je l’aurai fait ! Chéri se propose d’aller chercher la valise de naissance et de me rejoindre en salle directement. Malheureusement pour lui, il a attendu un moment ^^; Je rampais dans les couloirs tellement les contractions étaient intenses. Un quart d’heure pour faire 50 mètres, qui dit mieux ? :-p

A suivre (ça fait un sacré pavé non ?)

Publicités

6 Responses to “Mon accouchement #1 : les contractions, ça fait mal !”

  1. Mais nan, ça fait pas pavé ! Tu veux juste nous faire languir avoue !

    J’ai hâte de savoir la suite, même si je connais déjà la finalité : l’alien est là, tu es overbookée, tout ça quoi… XD

  2. Pareil que la Maman au-dessus ^^
    Je suis impatiente de lire la suite!
    En tout cas, félicitations!

  3. La suite, la suite !! 🙂

  4. pas de douches dans ma salle ;)) mais bon j’ai moins dégusté que toi visiblement ! coup de bol je suis arrivée déjà à 4 ! hate de lire la suite

Trackbacks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :