Une petite histoire de dodo

Il y a bien un petit quelque chose que je ne vous ai pas raconté. Depuis son passage à l’hôpital en mars 2013 (pour une grosse gastro), Ludwig refusait s’endormir seul le soir. Donc, depuis le mois de mars, l’homme passe entre trois quart d’heure et une heure et quart à ses côtés pour l’accompagner dans son sommeil, avant de me rejoindre en bas. En plus, nous partagions la même chambre, travaux obligent. Le sommeil de l’Alien était un petit peu agité, je pense que nous faisions du bruit malgré nous en dormant.
Est venu le mois de septembre, et nous avons chacun eu notre chambre. Nous avons enfin retrouvé un peu d’intimité avec l’homme et Ludwig a retrouvé un sommeil serein presque aussitôt. Je dis bien presque car l’homme avait tellement peur de ne pas l’entendre pleurer la nuit que Ludwig a passé les 3 premières nuits dans notre chambre, bien au chaud sous notre couette 😉 Mais le rituel du coucher était toujours aussi long. Dès que l’homme sortait de la chambre, les hurlements à fendre l’âme se faisaient entendre. Et ça pouvait durer longtemps. Très longtemps. Et pourtant, il s’endormait parfaitement à la sieste seul. Il en était donc capable.
Et puis un soir, l’homme a craqué, il n’en pouvait plus de passer ses soirées dans le noir à attendre que notre petit roi s’endorme. Et moi je ne me sentais pas de prendre sa place non plus, mais devant sa mine déconfite, j’ai accepté d’aller coucher Ludwig moi-même. J’ai cassé le rituel du sommeil en suivant mes propres idées – qui ont fait flipper l’homme au premier abord.
Premièrement, j’ai bien fermé les volets. Ensuite ? J’ai enlevé la veilleuse qui diffusait une lumière bleue dans la chambre. Obscurité totale. Nous avons ensuite fait un long câlin tous les trois, puis l’homme est sorti, et j’ai couché mon petit bonhomme dans le noir avec des paroles rassurantes, lui disant qu’il était capable de dormir seul, comme il le fait à la sieste à la maison et chez sa nounou. Je me suis ensuite assise à côté du lit et j’ai attendu. Il a un peu chouiné, je l’ai rassuré par la parole, sans bouger. Il s’est assis, a semblé chercher quelque chose, mais sans bruit. Et j’ai encore attendu. Presque une heure, et il a fini par s’endormir en silence. Je suis sortie de la chambre en veillant à ne pas faire craquer les lames du parquet et en cessant de respirer. La première étape était franchie, il s’endormait avec moi sans réclamer son père. Une petite victoire étant donné les 8 derniers mois passés. J’ai alors pris confiance en moi et j’ai réitéré l’expérience le lendemain, mais cette fois-ci, en sortant de la chambre au bout d’une demie-heure, alors qu’il ne dormait pas. Succès. Rebelotte le surlendemain, et les jours suivants, en écourtant ma présence de 5 minutes à chaque fois. Et depuis trois jours, je ne reste plus que 2 minutes dans sa chambre, je lui souhaite une bonne nuit et je ne me cache plus pour sortir. Et il s’endort parfaitement, sans se réveiller une seule fois dans la nuit.
Conclusion : oui c’est possible ! Nous avons longtemps doûté, et c’est l’épuisement qui a fini par nous imposer le changement. Est-ce jsutement le changement de personne et le noir total qui ont fait qu’il se couche désormais sans problèmes ? Aucun idée, mais peut-être que cela vous donnera des pistes pour tenter à votre tour, l’endormissement seul.

Sur ce, je vous laisse, et vous dit à la prochaine. J’espère pas dans trois mois tout de même. Je vais bien, j’ai même la patate depuis des semaines. C’est jsute que je n’ai pas grand chose à raconter 🙂 Ah si ! Ludwig a passé la barre des 18 mois, que le temps passe vite !

Publicités

One Comment to “Une petite histoire de dodo”

  1. Contente de lire que tout va bien pour toi et ta petite famille ! Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :